Pédagogie > Orthophonie


Etudier en Orthophonie

Informations générales sur les études universitaires en orthophonie


En 2022, 21 universités sont accréditées pour dispenser les études permettant l'obtention du Certificat de Capacité d’Orthophoniste. Ce diplôme est indispensable pour la pratique du métier d’orthophoniste, régi par le code de la santé publique (https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006171319/).

Ces composantes (Départements Universitaires) sont rattachées aux UFR Santé des différentes universités.

La formation a pour but l’acquisition des compétences et des connaissances nécessaires à l’exercice du métier d’orthophoniste.

Depuis la réforme de 2013, les études d’orthophonie se déroulent en 5 ans, pour une totalité de 10 semestres de formation. Ces 5 années sont divisées en 2 cycles : un premier cycle d’une durée de 3 ans, et un second d’une durée de 2 ans.

Chaque année est validée par l’obtention de 60 crédits (ECTS : European Credits Transfert System). Le premier cycle octroie 180 ECTS, le second 120. Les 300 ECTS crédités à l'issue de la formation permettent d'obtenir un diplôme universitaire professionnalisant de grade Master. Les modalités d’évaluation et de validation des Unités d'Enseignement peuvent relever, à chaque semestre, de de Contrôles Continus et/ou lors de Contrôles Terminaux (partiels).

A télécharger : Référentiel de formation (annexe 3 du BO n°32 du 5 septembre 21013)
texte en vigueur au 17/01/2022


Cycle 1



La 1ère année constitue la découverte de savoir fondamentaux permettant de créer une base solide d’acquis généraux qui seront nécessaires à la poursuite d’études. On retrouve notamment 120h de stage à effectuer dans le milieu scolaire. Les différentes Unités d'Enseignement sont réparties au sein des blocs d'enseignement suivants (Modules).


La 2ème année correspond à l’approfondissement du socle de connaissances. On retrouve notamment 240h de stage à effectuer dans le domaine de la petite enfance et en structures d’accueil ainsi qu’auprès des personnes âgées. Les différentes Unités d'enseignement sont réparties au sein des blocs d'enseignement suivants (Modules).



La 3
ème année est en grande partie consacrée à la compréhension des mécanismes pathologiques et à l'établissement des compétences engagées lors des bilans orthophoniques. On apprend à évaluer, analyser, diagnostiquer différents troubles pris ensuite en charge en orthophonie. 420h de stage sont à effectuer en libéral et en structures de soins, auprès d'orthophonistes, maîtres de stage, agréées par le Département.
Les différentes Unités d'Enseignement sont réparties au sein des blocs d'enseignement suivants (Modules).



 

Cycle 2


Lors de la 4ème année, les étudiants découvrent le matériel de rééducation, préparent des séances fictives en fonction de bilans analysés au préalable. Ils doivent également présenter des exposés sur les techniques de soin qu'ils devront mettre en oeuvre en stage. 510h de stages cliniques sont à réaliser auprès d’orthophonistes. Ils sont complété par un stage de
sensibilisation à la recherche, encadré par un enseignant-chercheur appartenant à un laboratoire de recherche de l'université. Les différentes Unités d'Enseignement sont réparties au sein des blocs d'enseignement suivants (Modules).


Lors de la 5ème année, les étudiants alternent les heures de cours et les stages qui comportent 750h. Ces stages permettent aux étudiants d'appliquer les procédures et de développer, in situ, leurs compétences professionnelles. Les différentes Unités d'enseignement sont réparties au sein des blocs d'enseignement suivants (Modules).


Une possible réorientation?

Les réorientations peuvent avoir lieu au cours des études d’orthophonie. Elles sont possibles grâce à la validation de crédits (ECTS) qui permettent de postuler à l'entrée dans d'autres fillières de formation moyennant la reconnaissance de l’équivalence de certains ECTS acquis. Le niveau d'entrée dans les filières dépend des équivalences accordées car les commissions de validation des filières d'accueil.

 

Obtention du Certificat de Capacité d'Orthophonie


Le CCO peut être délivré dès lors
- que l'étudiant a validé l'ensemble des UE des 10 semestres
- qu'il a validé un Certificat de Compétences Cliniques
- qu'il a soutenu et validé un Mémoire de fin d'études.

La réalisation de ce mémoire débute dès la quatrième année et repose sur l’élaboration d’une problématique donnant lieu à des hypothèses traduites par la mise en œuvre d’une méthodologie adaptée. 

Le Mémoire peut être un mémoire professionnel ou bien un mémoire recherche, dès lors qu'il est dirigé par un chercheur ou un enseignant-chercheur.

Le plus souvent le sujet du mémoire est travaillé par l'étudiant dès la quatrièlme année lors de son stage de sensibilisation à la recherche. Ce travail permet l’approfondissement d’un domaine spécifique, en établissant des recherches au contact d'universitaires, de cliniciens, de médecins, de chercheurs, de professionnels de santé, ou encore des patients concernés.


Peut-on poursuivre nos études après l'obtention du CCO ?

L’orthophoniste peut se former tout au long de sa carrière en assistant à des formations continues concernant les différentes pathologies qui appartiennent à son domaine de compétences.

Il est également possible de poursuivre ses études après l'obtention du CCO, ceci dans le domaine de la recherche. En effet, le grade master obtenu ouvre la possibilité d'inscription en cursus doctoral. Il faut cependant savoir que l'admission en cursus doctoral est subordonnée à la validation par l'école doctorale concernée par la demande.
L'article 11
de l'Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat précise que "L'inscription en première année de doctorat est prononcée par le chef d'établissement sur proposition du directeur de l'école doctorale, après avis du directeur de thèse et du directeur de l'unité ou de l'équipe de recherche sur la qualité du projet et les conditions de sa réalisation. Elle vaut admission aux formations dispensées par l'école doctorale.
Pour être inscrit en doctorat, le candidat doit être titulaire d'un diplôme national de master ou d'un autre diplôme conférant le grade de master, à l'issue d'un parcours de formation ou d'une expérience professionnelle établissant son aptitude à la recherche. "


Quels sont les débouchés ?

Le taux d'insertion professionnelle à très court terme est maximal pour le métier d’orthophoniste. La demande est bien supérieure à l’offre, permettant à l’orthophoniste d’exercer librement dans différents types de structures (hôpitaux, secteur médico-éducatif ou médico-social, EHPAD ...) et/ou de débuter une activité libérale.